Partager cet article

Perte d’autonomie : un besoin d’information se fait sentir

télécharger en pdf (319 K0)

hands-578917_640

  La proportion des personnes âgées de 80 ans et plus dans la population française devrait doubler entre 2010 et 2060. En effet, elle devrait atteindre 8,4 millions. Toutefois, il ne s’agit pas d’ajouter des années à la vie, mais de la vie aux années. C’est dans cet esprit qu’un réel débat est ouvert. En effet, il apparaît essentiel d’améliorer la situation des personnes âgées et/ou en perte d’autonomie voire dépendance.

  La Cour des comptes a publié en 2016, un rapport sur le maintien à domicile des personnes âgées en perte d’autonomie. 80% des Français plébiscitent le maintien à domicile selon le Baromètre OCIRP 2015. Cependant seuls 50% pensent que la famille peut assister seule. D’où l’importance d’une prise de conscience des charges pesant sur l’aide familiale. En effet, en termes financiers, mais aussi de temps, de stress, et de pression psychologique et physique.

  Dans un contexte de ressources publiques militées, il s’agit de mieux cibler les aides et leurs bénéficiaires. L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) a été créée afin de financer une partie des dépenses nécessaires au maintien à domicile (soins, accompagnement …). Malgré tous les services qui existent autour de l’aide aux personnes âgées dépendantes (logement, équipement, nutrition..), l’offre n’est pas assez lisible et donc pas assez accessible. Il faut ainsi développer et généraliser le partage des informations nécessaires à une prise en charge efficace et performante afin de limiter cette dépendance.

Pour gagner en efficacité – et au vu des budgets serrés- les politiques de prise en charge et d’aide ont comme objectif d’être au plus près des besoins des personnes concernées et de leurs proches aidants. Et cela passe surtout par la connaissance des besoins et l’information des bénéficiaires. La Cour estime nécessaire d’améliorer l’organisation de la politique de maintien à domicile des personnes âgées souffrant de dépendance. Il convient donc de développer l’information afin d’améliorer l’orientation et les choix des proches et des familles des personnes dépendantes.

 

  Selon la Fondation Alzheimer, le coût de maintien à domicile des personnes dépendantes est de 1800€ par mois. L’APA doit donc être attribuée en tenant compte des ressources des bénéficiaires. D’autre part l’activité de proches aidants est très pesante. En effet 83% déclarent ressentir une charge lourde et éprouvent un sentiment de solitude ( Baromètre OCIRP 2015). En termes de politique, il faut donc mieux coordonner les actions mises en place dans le soutien  des aidants.

  En conclusion, ce rapport de la Cour des comptes indique que les aides pour le maintien à domicile doivent être mieux ciblées. Une meilleure communication doit également être développée auprès des personnes concernées et de leur famille.

Image: « hands-578917_640 » mise à disposition selon les termes de la licence Pixabay.

2 Commentaires

  1. Groupe Vaillance Conseil

    Hello, merci pour ces infos tres interessantes. Bcp de bonnes choses dans ce site 🙂

    Répondre
    1. citrage (Auteur de l'article)

      Bonjour,
      Merci à vous pour votre soutien et vos compliments !
      Toute l’équipe CITRAGE vous remercie de votre fidélité.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *