Partager cet article

La prise en charge des personnes âgées dépendantes vivant à domicile par la médecine générale

télécharger en pdf (328 K0)


Une étude de la Direction de la Recherche, des Etudes, de l’Évaluation et des Statistiques (DREES) du ministère des affaires sociales et de la santé, a été publiée en février 2014. Elle a révélé que la prise en charge et le maintien à domicile des personnes âgées dépendantes (PAD) constituent des enjeux majeurs des politiques sanitaires et sociales, aux quelles les médecins généralistes sont régulièrement confrontés.

Cette étude a été réalisée selon l’enquête handicap-santé appariée. Elle s’appuie sur les données du système national d’information inter-régimes de l’assurance maladie (SNIR-AM).

Selon cette enquête,en moyenne les médecins généralistes prennent en charge 21 personnes âgées dépendantes. Ainsi, 84% des prises en charge de ces PAD, correspondent à des visites à domicile. Selon leurs témoignages, la consultation à domicile est beaucoup plus longue qu’une consultation en cabinet .

Ils disposent de différents outils et échelles d’évaluation. Ces outils leurs permettent d’estimer le niveau de dépendance et le risque de chute des PAD.

Concernant ce niveau de dépendance, un praticien sur quatre déclare utiliser « souvent » ou « toujours » ce type d’outil. Et prés de la moitié déclarent évaluer régulièrement, quel que soit le motif de la consultation, le risque de chute pour les personnes âgées dépendante. Ainsi, 75% des médecins généralistes donnent des conseils nutritionnels à leurs patients âgés dépendants à risque de chute.

La très grande majorité de ces médecins estiment qu’une meilleure coordination entre eux et les intervenants à domicile, serait bénéfique.

Source: La prise en charge en médecine générale des personnes âgées dépendantes vivant à domicile, Études et résultats n° 869, février 2014.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *