Partager cet article

Sarcopénie et Dénutrition chez les personnes âgées malades hospitalisées

télécharger en pdf (328 K0)


Des chercheurs Italiens ont évalué la prévalence de la sarcopénie chez des personnes âgées dénutries ou à risque de dénutrition hospitalisées.

La sarcopénie (ou dystrophie musculaire liée à l’âge) est une pathologie définie de manière consensuelle par le groupe européen EWGSOP (The European Working Group on Sarcopenia in Older People), comme étant une perte progressive et élevée de la masse, de la force et de la fonction musculaires au cours du vieillissement.
Dès l’âge de 30 ans, le tissu musculaire subit une dégénérescence progressive de l’ordre de 3 à 8% par décennie, avec une accélération dès 50 ans, et à 70 ans nous avons perdu la moitié de notre masse musculaire au profit du tissu adipeux2. Selon l’Académie nationale de médecine, la sarcopénie touche 20 à 33 % des femmes et 45 à 64 % des hommes de plus de 70 ans vivant à domicile.

La dénutrition est un syndrome gériatrique reconnu comme un facteur de risque de sarcopénie. Comme la sarcopénie, la dénutrition est associée à un état de santé défavorable important, affectant le patient (augmentation de la morbidité, de la mortalité, des taux de réhospitalisation) mais également le système de santé avec l’augmentation des coûts de prise en charge.
Aujourd’hui, à notre connaissance il n’existe pas de données évaluant la prévalence et l’impact d’une sarcopénie associée à la dénutrition chez les patients âgés hospitalisés.

C’est pourquoi ces chercheurs ont recherché la présence d’une sarcopénie, en suivant l’algorithme proposé par le groupe EWGSOP chez 103 patients âgés en moyenne de 84,2 ± 7,1 ans, hospitalisés dans une unité gériatrique aiguë et atteints de dénutrition ou à risque d’être dénutris.

Résultats:
La sarcopénie a été diagnostiquée chez 21,4% des patients (soit 22 personnes). Cependant 22,3% des patients n’étaient pas en mesure d’effectuer les tests d’évaluation de la sarcopénie tel que la force de préhension ou la vitesse de marche, en raison de maladie invalidante imposant un alitement ou des traitements très lourds.

Par rapport aux patients non sarcopéniques, les patients atteints de sarcopénie étaient, en général, plus âgés (84,2 ± 5,9 vs 83,1 ± 7,9 ans) et avaient un IMC plus faible (21,1 ± 4,2 vs 23,9 ± 5,1).

Au total 10,7% des patients (soit 11 personnes) sont décédés durant la période de suivi de trois mois, ce qui représentait 31,8% de décès dans le groupe sarcopénique, 5,2% dans le groupe non sarcopénique et 4,3% dans le groupe non diagnostiqué. Les décès survenus à l’hôpital, la durée de séjour à l’hôpital ayant été en moyenne de 10 jours, sont exclusivement survenus chez des patients atteints de sarcopénie.

En conclusion, cette étude montre que dans une population de patients âgés hospitalisés souffrant de dénutrition ou à risque de dénutrition, la prévalence de la sarcopénie est élevée (20 à 40%) et augmente le risque de mortalité à 3 mois. Les critères définis par le groupe européen EWGSOP ne peuvent pas être appliqués de manière satisfaisante pour des patients gravement malades, ou alités, incapables d’effectuer le test de la force de préhension ou de la vitesse de marche.

Cette observation suggère que des critères appropriés sont nécessaires pour détecter la sarcopénie chez ces patients. Par ailleurs de futures études sont à envisager pour évaluer si la sarcopénie liée à la dénutrition pourrait avoir des conséquences différentes par rapport à la dénutrition seule (sans rapport avec la sarcopénie) chez les patients hospitalisés.
Enfin, pour confirmer ces résultats il serait intéressant de réaliser des études avec un suivi plus long et une analyse des causes de décès.

Sources : [1] Cerri AP, Bellelli G ,Mazzone A et al., Sarcopenia and malnutrition in acutely ill hospitalized elderly: Prevalence and outcomes. Clinical Nutrition, August 2015;34(4) :745–751.

[2] Munro HN. Adaptation of body protein metabolism in adult and aging man. Clin.Nutr. 1982;1:95 108.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *