Partager cet article

Les facteurs de risque de la sarcopénie

La sarcopénie (ou dystrophie musculaire liée à l’âge) est reconnue comme facteur central de la physiopathologie du syndrome de fragilité chez la personne âgée. Ainsi connaître les facteurs de risque de sarcopénie peut permettre dans certains cas de les éviter, ou de dépister la maladie le plus tôt possible.

Personne âgée sarcopénie

Les principaux risques liées à la sarcopénie


Tout comme la déminéralisation osseuse, la fonte musculaire liée à l’âge est un facteur de risque de dépendance. En effet, selon son intensité, la fonte musculaire liée à l’âge conduit à une maladie : la sarcopénie. Elle présente alors des conséquences pouvant être graves : faiblesse, fatigabilité, diminution de  la qualité de vie, mais également fragilité, risques accrus de chutes, de fractures et de perte d’autonomie. Il apparaît donc que pour préserver son autonomie, il est tout aussi important de préserver son capital musculaire que de préserver son capital osseux.

Selon l’âge et le degré d’atteinte, les risques et les conséquences de la fonte musculaires sont très variables :

• Baisse progressive de la force musculaire,

• Fatigabilité entraînant une diminution de l’activité physique,

• Faiblesse,

• Risque accru de chute et de fracture,

• Augmentation du risque de dépendance et de perte de la qualité de vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *