Des fruits et légumes contre la sarcopénie ?

télécharger en pdf (328 K0)


Des chercheurs de l’Université de Corée se sont intéressés à l’impact de la consommation de fruits et légumes sur la sarcopénie, chez les personnes âgées [1].

Pour rappel la Sarcopénie (ou dystrophie musculaire liée à l’âge) est caractérisée par la perte de masse, force et fonction musculaires durant le vieillissement. Elle est associée à la fragilité. La performance physique est altérée et un risque d’incapacités fonctionnelles chez les personnes âgées apparaît. Du fait du vieillissement mondial de la population, la sarcopénie est désormais reconnue comme un problème de santé publique. De plus aucun médicament, n’a fait la preuve de son efficacité contre ce dysfonctionnement musculaire lié à l’âge.

De nombreuses études scientifiques ont identifié l’alimentation comme facteur important dans l’étiologie complexe de la sarcopénie. Différents nutriments ont été étudiés pour leur rôle dans l’apparition de la sarcopénie. Certains acides aminés, protéines, vitamines et antioxydants en font partie. Les antioxydants,(principalement dans les fruits et légumes), ont été considérés comme médiateurs possibles de lutte contre la sarcopénie.

Dans l’étude de cohorte Hertfordshire [2], une relation positive entre la consommation de fruits et légumes et la fonction musculaire a été rapportée chez les hommes et femmes. Cependant, les données scientifiques ne sont pas encore assez nombreuses pour pouvoir affirmer qu’il existe une association entre la consommation de fruits et légumes et la prévention de la sarcopénie.

C’est pourquoi la consommation de fruits et légumes a été évaluée par un questionnaire adapté chez 823 hommes et 1 089 femmes âgés de 65 ans et plus. La composition corporelle et la masse musculaire ont été mesurées pour déterminer la présence, ou l’absence, d’une sarcopénie. Les résultats ont été ajustés en fonction de la taille et de la masse grasse. L’analyse statistique a tenu compte des données socio-démographiques et liées à l’état de santé.

Les résultats montrent que les personnes consommant le plus de légumes sont celles :

  • ayant les plus hauts niveaux d’éducation,
  • pratiquant le plus d’activité physique,
  • ayant une alimentation variée sont celles 
    De plus, le risque de sarcopénie chez les hommes consommant le plus de légumes et ceux consommant le plus de fruits est deux à trois fois moins élevé (risque relatif respectivement de 48 et 30%) que ceux en consommant le moins. En effet chez les femmes, des résultats similaires sont observés, mais uniquement avec les fruits (risque relatif = 39%).

En conclusion, cette étude révèle que la consommation fréquente de fruits et légumes est inversement associée à la sarcopénie. Surtout chez les hommes.

Les résultats suggèrent que le régime alimentaire (consommation de fruits et légumes) joue un rôle dans la protection contre la sarcopénie. Mais d’autres études prospectives et interventions doivent être menées pour comprendre les effets bénéfiques potentiels d’un tel régime alimentaire sur la prévention de la sarcopénie.

Sources : [1] Kim J, Yunhwann L, Seunghee K, et al. Association of vegetables and fruits consumption with sarcopenia in older adults: the Fourth Korea National Health and Nutrition Examination Survey. Oxford Journals February 2014; Volume 44, Issue 1 Pp. 96-102.

[2] Robinson SM, Jameson KA, Batelaan SF et al. Diet and its relationship with grip strength in community-dwelling older men and women: the Hertfordshire cohort study. J Am Geriatr Soc 2008; 56: 84–90


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *