La prévalence de la sarcopénie en Europe, un enjeu de santé publique majeur

télécharger en pdf (327 K0)

Nurse and elderly man spending time together  La sarcopénie est définie comme la perte progressive de la masse musculaire et de la force physique. Elle est l’une des principales causes de la fragilité des personnes âgées. Autrefois vu comme un syndrome lié au vieillissement, elle est maintenant caractérisée de maladie à part entière. La sarcopénie est également considérée comme un enjeu de santé publique majeur.

  Cependant, il n’existe pas encore de consensus sur les seuils et outils à utiliser pour évaluer les fonctions, forces et masses musculaires. Ce qui rend le diagnostic de la sarcopénie encore difficile. Le vieillissement de la population annonce néanmoins une grande propagation de cette maladie. C’est afin d’alerter les autorités de santé de l’importance de la recherche scientifique dans ce domaine que les membres du Département de Sciences de Santé Publique de l’Université de Liège ont réalisé une étude statistique. Cette étude vise à évaluer la prévalence de la sarcopénie en Europe dans les 30 prochaines années.

  En se basant sur des données démographiques récoltées dans 28 pays de l’Union Européenne, l’équipe de chercheurs a réalisé des estimations de l’évolution de la maladie selon l’âge, le sexe et suivant 8 façons différentes de diagnostiquer la maladie (en fonction des outils et des seuils recommandés pour l’évaluation de la fonction, la force et la masse musculaires).

  Peu importe la méthodologie de diagnostic choisie : dans les trente prochaines années, le nombre de cas de sarcopénie en Europe chez les plus de 65 ans va considérablement augmenter de plus de 60 %.

Ainsi, en 2045, de 19 à 32 millions de personnes de plus de 65 ans seront atteintes de sarcopénie contre 11 à 20 millions aujourd’hui.
Au regard de son impact grandissant dans notre société, il est impératif de la diagnostiquer et de la prendre en charge. Que se soit au niveau de la santé ou au niveau économique (les coûts hospitaliers augmentent avec la sarcopénie).

  Rappelons qu’une activité physique adaptée ainsi qu’une alimentation saine, suffisante et équilibrée sont deux prérequis essentiels pour prévenir la sarcopénie. Cependant, une bonne hygiène de vie retarde le vieillissement musculaire mais ne l’arrête pas. C’est pourquoi d’autres solutions ont été étudiées pour luter contre cette pathologie. Comme un acide aminé très prometteur : la L-citrulline (commercialisée en pharmacie sous la marque ProteoCIT®).

En effet, la L-citrulline stimule la synthèse protéique musculaire et augmente la masse, la force et la fonction musculaires. Parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien.

 

Source : Ethgen O, Beaudart C. Buckinx F, Bruyère O, Reginster JY. The Future Prevalence of Sarcopenia in Europe: A Claim for Public Health Action. Calcif Tissue Int. 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *